mardi 8 décembre 2009

Prayers for Rain

Avant touche chose, ouvrir ce média à côté.

Tu me bouleverses... Ton étreinte sur moi, une emprise sur moi si lourde... qu’elle tue... qu’elle étouffe...

Sensation contagieuse de désespoir... J’implore la pluie...

J'étouffe, je respirer dans la poussière... Il n’y a de lumière qui brille nulle part...

Désolées et ternes, toutes les heures sont consacrées à tuer le temps. J'implore la pluie...

Tu me brises... Tes mains sur moi... Un ressenti si évident... si habituel... qu’il tue...

Tu m'étrangles, m’emmêles dans le désespoir... J'implore cette pluie...

Je me détériore... vis dans la boue...Il n’y a de lumière qui éclaire nulle part...

Tristes et fatiguées, toutes les heures sont consacrées à tuer le temps.

De nouveau tout attend la pluie...


Adaptation libre des paroles de la chanson précitée.

jeudi 3 décembre 2009

Impossible

Comment te dire... C'est compliqué. En fait, c'est une situation que tu ne devras pas subir... Tu devrait être content, non ?


Tu étais tellement pressé, tellement occupé. Ton travail, tes projets. Jamais de temps pour tes amis, pour ta famille. Ce n'est pas faute d'avoir essayé de te parler, face à face. Un petit peu de ton temps pour moi.


En fait, je devrais dire que tu as ce que tu mérites : pas de fleur, pas de gens qui pleurent. Est-ce que toi aussi, maintenant, tu te sens seul ? Abandonné ? En fait, je devrais tourner la page très vite et vivre enfin ma vie. Quand je pense à ce que je vais pouvoir faire sans toi !

Mais pourtant, tu as emporté quelque chose qui comptait pour moi. Une seconde d'attention. Une toute petite seconde qui aurait pu faire toute la différence. Un instant où j'aurais pu voir ton regard sur moi m'écoutant dire que je t'aime.