mardi 26 janvier 2010

Injustice ?

Une fois n'est pas coutume, j'ai une anecdote à raconter.

Le lieu du crime : le magasin. L'après midi est paisible et je déballe les arrivages pépère en discutant avec les collègues. On sonne pour une seconde caisse. Je me dirige donc vers l'entrée. Une petite vieille en bout de file me voit et m'accoste "on ouvre une deuxième caisse?". Ce à quoi je réponds par l'affirmatif. D'un geste, elle prend son panier et bondit. En un éclair, elle dépose ses affaires sur le tapis dépassant ainsi 3 clients. C'est plus fort que moi, je ne peux pas me taire. Je dis poliment à cette vieille chouette qu'elle vient de dépasser trois personnes. Sur ce, elle me regarde d’un air pincé et me fait "oui ben ça va ! Passons !" elle jette un billet sur le tapis et me tourne le dos. Si j'avais été une cliente de la file, je l'aurais incendiée mais là, en tant que caissière, quelle réaction adopter ? Je me suis posée la question toute l'aprèm et on a débattu entre collègues. Où s'arrête l'attitude commerciale et où commence la déontologie ?

La vraie question est : comment est-ce qu'à 70 balais, on peut réagir de cette façon ? Cette pensionnée ne sait pas quoi faire de ses journées et trouve son plaisir en dépassant les gens qui bossent et qui ont 20 minutes chrono pour faire leurs courses ? Ou alors, peut-être est-ce un complot commandité par le gouvernement ? Imaginons qu'une troupe d'élite de viocs (une minorité heureusement) soit envoyée en mission juste dans le but d'être chiant. Plus ils font de mauvaises actions et plus ils amassent !

Je crois que je devrais faire plus souvent les magasins et endroits publics pour me décharger un peu sur les vieilles chouettes dans son genre. Le respect des mamys/papys, je dis oui mais il ne faudrait pas abuser non plus !

mardi 19 janvier 2010